09/09/2014

Budget de la Ville : même pas peur!

 

Hier soir le Conseil municipal de la Ville de Genève décidait d’entrer en matière sur le projet de budget 2015 et de le renvoyer, pour étude, en commissions spécialisées.

Première donnée : le budget est à l’équilibre. Premier chiffre : les recettes nettes augmentent de 1,5% et du coup, patatras !, les charges absolument tout autant…

Pas de doute, il y a là une vraie vision d’ensemble : celle du tout va bien, les gens et les entreprises continuent à payer des impôts, profitons-en.

En termes d’étonnement, on relèvera un fait cocasse.  Les entreprises et les bons payeurs sont les bienvenus au moment d’élaborer un budget, alors que leur image est régulièrement mise à mal par la plus grande partie des membres de l’exécutif.

Rappelez-vous par exemple des moments difficiles lors de la fermeture de Merck Serono. Les cols blancs et leur avenir professionnel avaient été fustigés et ce, au seul prétexte de n’être pas assez bleus.

Sur cela nous aurons l’occasion de revenir. Mais comment donc  comprendre aujourd’hui que les revenus supplémentaires ne soient pas repensés dans un ensemble ? N’est-ce pas aujourd’hui l’occasion d’un bilan?

Eh bien, pour cela, nous repasserons. L’argent entre, c’est bien. Demain est un autre jour et aucune raison ne justifie apparemment de se faire le moindre souci…

 

cri.jpg

Le cri – E. Munch

http://monfilmculte.com/anecdotes/cri-wilhelm-son-prefere-monteurs-cinema

En résumé, en Ville de Genève, prévenir pour éviter de guérir, revient à être grossier et menaçant!

Mais pourquoi diable ne pas inverser la tendance et lire dans la prudence la voie de la raison ?

Vous savez, celle qui permettra aux générations actuelles et futures de vivre durablement dans une belle et agréable cité…

10:27 Écrit par Natacha Buffet dans Genève | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.