15/10/2014

Les champignons sont nos amis, il faut les aimer aussi!

Les champignons, tout le monde les connaît, beaucoup en raffolent et nombreux sont ceux qui se réjouissent de les retrouver à l'automne venu.

Seulement voilà, pas de coins à champignons à Genève​​, alors même que les premiers froids brumeux et matinaux nous glacent déjà le sang. Qu'il semble soudain loin​​ le temps des petits bonheurs de la belle saison!

Et oui, c'en est fini, ou presque, ​​de nos chères terrasses...

En effet à Genève, les champignons chauffants ne réjouiront ni notre corps ni notre esprit. Restent bien les couvertures d'une élégance douteuse, mais bientôt viendra le temps pour tous de renoncer douloureusement à la chaleur populaire de nos terrasses.

Il est donc naturel de penser dès lors que si champignons chauffants sur nos terrasses genevoises il n'y a, interdiction il existât. ​​

Mais détrompons-nous, ce ne sont pas les champignons chauffants qui sont interdits, mais bien le fait d'utiliser des énergies non renouvelables pour les faire fonctionner.

Nous avons tous en tête les champignons chauffants qui fonctionnent au gaz, mais les avancées technologiques en la matière ont été nombreuses. Les chauffages à copeaux de bois en sont un bon exemple, les chauffages à électricité d'origine renouvelable en sont un autre.

​​L'important est maintenant de ne plus renoncer  ​à un plaisir simple et populaire en raison d'une confrontation stérile entre divertissement et écologie.

Repensons l'avenir de Genève qui doit continuer à aller de l'avant et être un lieu où l'on aime vivre et se distraire.

​​Genève doit donc continuer de se dynamiser et ne pas se laisser tuer par la racine.

15:10 Écrit par Natacha Buffet dans Air du temps, Genève | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.